MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES (+225) 20 32 08 88 English version
 
 
 
Accueil » Salle de presse
 
ACTUALITES ET EVENEMENTS
 

Apatridie :

Le Ministère des Affaires Etrangères s’engage dans la lutte contre ce phénomène

Ce mardi 16 aout 2017, s’est tenue la cérémonie de présentation officielle d’un film institutionnel de lutte contre l’apatridie au sein des locaux du Ministère des Affaires Etrangères. S’intitulant « Déclarons nos enfants », ce film didactique, d’une durée totale de trente-six (36) minutes a été réalisé par l’artiste burkinabé Zongo.

Né d’un projet commun entre le Ministère des Affaires Etrangères, à travers le Service d’Aide et d’Assistance aux Réfugiés et Apatrides (SAARA) et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR), ce film a pour objet d´appuyer les efforts de la Côte d’Ivoire dans la sensibilisation des populations sur le phénomène de l’apatridie.

L’Ambassadeur Marcel N’Guessan KONAN, Inspecteur Général du Ministère des Affaires Etrangères, représentait pour l’occasion le Ministre Marcel AMON-TANOH. Selon lui, « ce film permet d’exposer la vision du Gouvernement, retrace les pesanteurs culturelles exposant les enfants à l’apatridie et vise à faire connaître aux populations, les procédures de déclaration de naissance ».

Monsieur Emmanuel FIEBOLO, Coordonnateur Adjoint au SAARA a fait savoir que le film servira à modifier le comportement des populations. Selon lui, le SAARA se propose d’atténuer l’effet néfaste du fléau à travers des actions telles que le renforcement des capacités des officiers de l’état civil et les campagnes de sensibilisation initiées à l’endroit des populations. Il a également signalé que l’apatridie est source de graves problèmes condamnant l’individu à une vie de discrimination.

Mme Aïssatou N’DIAYE-DIENG qui représentait le HCR a quant à elle relevé qu’en Côte d’Ivoire, 35% des enfants de moins de cinq (05) ans ne sont pas déclarés à l’état civil. « Ce film est un outil majeur dans le renforcement du cadre de prévention de l’apatridie. C’est pourquoi, le HCR accorde une importance capitale à l’enregistrement des enfants à l’état civil, condition demandée aux individus afin d’établir leur identité juridique et d’officialiser leurs liens familiaux » a-t-elle affirmé.

Le dernier recensement général (RGPH 2014) montre que 18,1% de la population n’ont pas été déclarés à la naissance.


Publié le, 16 Aoû 2017
Partager cet article
 
 
VOIR EGALEMENT

- Discours (MAE)
- Communiqués
- Déclarations et Communiqués du Gouvernement
- Accords et Conventions
- Programme
- Point presse
- Humanitaire
- Informations generales
- La Côte d´Ivoire au Conseil de sécurité de l´ONU
- Lois et Décrets
- Président de la République
- Autres discours
ACTUALITES DIPLOMATIQUES
- 14-11-2017
Coopération Côte d´Ivoire - Iran:

L’Ambassadeur d’Iran en Côte d’Ivoire reçu en audience par le Secrétaire Général



- 06-11-2017
Coopération Côte d´Ivoire - Israel:

L´Ambassadeur d´Israel chez le Secrétaire Général



- 31-10-2017
Coopération Côte d´Ivoire - Union Européenne:

Une délégation de l´Union Européenne rencontre le Secretaire Général



- 31-10-2017
Coopération Côte d´Ivoire - Arabie Saoudite:

L’Ambassadeur d’Arabie Saoudite reçu en audience par le Secrétaire Général



- 17-10-2017
Coopération Côte d´Ivoire - Iran:

L’Ambassadeur d’Iran en Côte d’ivoire en audience chez le Secrétaire Général



SALLE DE PRESSE

- Discours (MAE)
- Communiqués
- Déclarations et Communiqués du Gouvernement
- Accords et Conventions
- Programme
- Point presse
- Humanitaire
- Informations generales
- La Côte d´Ivoire au Conseil de sécurité de l´ONU
- Lois et Décrets
- Président de la République
- Autres discours
 
 
  ©2008-2013 - Ministère d'Etat, Ministère des Affaires Etrangères CONCEPTION: CICG HEBERGEMENT: SNDI